Des solutions pour vos projets en ressources humaines
Planifiées au rythme de votre activité
Adaptées à vos ressources financières
Dans le cadre d’un accompagnement personnel
  • Carrières &
    compétences

    La gestion des compétences et des carrières. Du recrutement à la séparation (volontaire ou non), et la mise en place et le suivi de projets en ressources humaines.

    en savoir +
  • réorganisations
    & RESTRUCTURATIONS

    La mise en place de plans sociaux avec suivi des procédures légales, des plans de sauvegarde de l’emploi et l’accompagnement au reclassement.

    en savoir +
  • prévention & GESTION DES RISQUES SOCIAUX

    La prévention et la gestion des risques sociaux par le dialogue social, et la négociation avec les organisations syndicales, la gestion des conflits et des situations de crise.

    en savoir +

Des nouvelles du blog :

  • De l'éternité des entreprises

    Il n'y a pas de bonne ou mauvaise entreprise, une entreprise est juste l’homme ou la femme qui la domine, actionnaire(s), ou dirigeant(s).
    Ainsi Canal + n'est pas une société  en train de perdre son âme sous les coups de boutoir de Bolloré, elle n'a jamais eu d'âme, ceux qui en avaient ont disparu, Degreef, Lescure, Gildas, de Caunes, et quelques autres. Bolloré doit juste être remercié parce qu'il nous le rappelle, comme une évidence. Canal +  n'est qu'un instrument pour lui. Personne ne partage ses objectifs, même les seconds couteaux dont il s'entoure et dont il a truffé le comex de Vivendi et de Canal +. Jusqu'à au jour où il les débarquera, à leur tour, de préférence avec brutalité.
    L’entreprise Volskwagen devrait normalement mourir car elle a transgressé les règles les plus élémentaires de la morale, de la concurrence, de l’économie. Mais, sans que personne n’élève la moindre critique, elle remplace le président dont elle se sépare - en toute hâte - par son clone, tout aussi impliqué, soit parce qu’il savait, soit parce qu’il ne savait pas. A ce niveau de responsabilité, il n’y a pas d’excuse.
    Ceux que l’on peut plaindre, ce sont les salariés, eux vont supporter les risques, tandis que leurs dirigeants fautifs, même s’ils sont exclus continueront de bénéficier de la fortune qu’ils ont accumulée sur le dos de la bête, salaires, bonus, primes diverses, retraites groupes, actions, défraiements…que sais-je encore…

    Air France est une société qui vaut très certainement mieux que les images d'elle que nous avons vues. La difficulté vient encore des dirigeants, incapables de concevoir le dialogue social autrement que comme un chantage, en passe de réussir.

    Bertrand Lumineau

    Conseil RH